Bébé ourson
Par USER USER 1

L’imaginaire, facteur important du développement de l’enfant

Un enfant fait preuve d’imagination lorsqu’il dessine, peint ou fait du modelage. C’est aussi le cas lorsqu’il a peur des monstres sous son lit ou lorsqu’il s’amuse à faire semblant d’être un policier qui combat des méchants. Même chose quand il joue dans le sable, parle avec un ami imaginaire. Cet imaginaire va permettre de développer ses habilités sociales. Il va aussi développer de l’empathie en “faisant comme papa ou maman”. Faisons un point rapide sur cette capacité inouïe.

Une fonction indispensable …

Lorsqu’un enfant développe des capacités d’imagination il va en même temps développer des capacités de créations et renter dans un monde imaginaire. L’imaginaire va mettre en place une activité ludique et développer sa créativité. Cette activité que l’enfant va aimer pratiquer encore et encore va construire sa pensée. Cette maturation va lui permettre d’acquérir de plus en plus d’images et de représentations qui lui seront nécessaires pour interpréter le monde. 

Son imaginaire va devenir de plus en plus important pour lui et enrichir sa pensée propre. Il rentrera dans le monde de la pensée, du langage, il va commencer à s’engager comme un locuteur de sa propre langue, à s’exprimer.

… à la vie sociale

Dans sa chambre le soir, votre enfant imagine des monstres sous son lit. Pas d’inquiétude ! Tout ça nait de son imagination. Mais il faut savoir que dans ces peurs, l’enfant cherche à être rassuré et développe sa confiance en lui, sa capacité à affronter et trouver une stratégie pour se débarrasser d’elles. D’une certaine manière, les monstres sous le lit préparent à la vie.

Quand une enfant joue au docteur, parle avec ses peluches ou un ami imaginaire, il va développer ses habilités sociales en reproduisant des situations vécues et assimile les rôles sociaux, les codes de comportement. 

Les différentes grandes pédagogies que nous pratiquons au sein de nos crèches : Montessori et Pikler-Loczy vont également proposés des jouets qui complèteront la créativité et l’imagination de votre bambin. Une seule perspective : aider au développement de votre enfant.

Un moyen de réconfort 

Grâce à elle, votre enfant pourra se préparer à être confronté à plusieurs situations réelles et saura inventer et mesurer ses réactions. En d’autres mots, il va apprendre à se connaître. Pour qu’il choisisse ce qu’il préfère et l’attire, il est possible de lui soumettre des sons, des jeux, des livres, des histoires… C’est précisément les activités que Crech’endo propose au sein de ses crèches. 

A l’occasion des fêtes de fin d’année, vos enfants ont pu créer des pères noël articulés, décorer des sapins, fabriquer des éléments décoratifs. Tous ont servi à booster la créativité et l’imaginaire de vos tout-petits. 

Lorsqu’il se retrouvera dans des situations difficiles comme une dispute avec un copain à l’école ou une séparation familiale, ces situations seront réinterprétées par l’imaginaire de l’enfant. Ainsi, il rejoue des scènes où il peut trouver des moyens de réconfort et apprendre à être fort face aux obstacles de la vie. Tout s’explique avec la citation de ce réalisateur, acteur et scénariste Français, Claude Miller: “La seule arme des enfants contre le monde, c’est l’imaginaire”. 

PARLER POUR BÉBÉ
Par USER USER 1

La crèche peut doubler l’accès à l’emploi

Ancien fonctionnaire du ministère des finances sur les budgets et la lutte contre la pauvreté Florent De Bodman est co-fondateur depuis 2017 de  la start-up associative 1001mots. Il aide les parents à éveiller le langage de bébé, pour leur donner toutes les chances à l’école et dans la vie. La crèche faciliterait les tout-petits dans leur parcours jusqu’à l’université. 

Selon son étude, dès la fin de grossesse, le bébé écoute les paroles. À sa naissance, son cerveau peut analyser les sons et le langage. C’est pourquoi dès 1 an il peut comprendre jusqu’à 80 mots notamment ceux liés à des objets ou des actions quotidiennes : manger ou dormir. Il comprend plus de mots qu’il n’en dit. En bref, plus on lui parle, plus il a envie de communiquer.

 Le langage : au centre de nos vies 

A partir d’une étude américaine, Florent de Bodman affirme que parler normalement aux enfants et ce, depuis la crèche, permettrait de doubler leurs chances d’avoir un emploi qualifié 20 ans plus tard. Si un bébé est habitué avec les mots et les comprend, il sera beaucoup plus à l’aise avec la lecture à l’école maternelle. Il développera en même temps sa confiance en soi, l’expression de ses idées et la communication avec autrui. Pour les parents qui ne sont pas fans de lecture, il y a aussi la possibilité d’écouter un podcast avec son enfant et d’échanger avec lui. 

Florent de Bodman a participé au programme Parler Bambin qui est une approche pédagogique national visant à prévenir les inégalités sociales en ciblant le développement langagier des tout-petits. Lorsque vous parlez, vous attirez l’attention de votre enfant. Il reconnaît les mots avant même de les comprendre.

Vous pouvez donc utiliser des mots variés et des phrases complètes pour stimuler le langage de votre enfant, lui parler de ses jouets pendant un jeu ou chanter une chanson avec lui. S’il « parle en bébé » alors que vous savez qu’il est capable de faire mieux, aidez-le à utiliser les bons mots.

Prévenir l’échec scolaire et la pauvreté

Seuls 5 % des enfants venant d’un milieu modeste sont accueillis en crèche au moins 3 jours par semaine, note Florent de Bodman. Ce sont d’abord les ménages aisés qui profitent de ces infrastructures sociales. Il considère que les crèches peuvent changer le destin des enfants, en stimulant les apprentissages de bébés au moment où leur plasticité cérébrale est maximale. 

À travers son essai, À portée de mots, Florent de Bodman nous explique que le cerveau d’un enfant de 2 ans possède deux fois plus de connexions neuronales que celui d’un adulte. Il faut échanger avec lui pour booster son potentiel d’apprentissage. 

DIVERSIFICATION ALIMENTAIRE
Par USER USER 1

Mettre les petits plats dans les grands !

De 0 à 4 mois, votre bébé se nourrit principalement de lait infantile. Les mois suivants, d’autres aliments sont intégrer progressivement. C’est la diversification. Cette phase alimentaire, très importante pour bébé est souvent redoutée par les parents mais elle reste une véritable découverte pour les tout-petits. Dans quel ordre faut-il introduire les aliments ? Quelle quantité et à quel rythme? Faisons le point.  

Le repas, un moment fort dans la relation parents/enfant

Selon le stade du développement de bébé, la diversification alimentaire peut commencer entre 4 et 6 mois. Durant cette période, la maturité digestive de bébé augmente progressivement. Il se prépare à recevoir d’autres aliments que le lait maternel ou lait infantile. 

Après 6 mois, le lait seul ne suffit plus à couvrir tous les besoins nutritionnels de bébé. Tous les aliments présentés au nourrisson devront être mixés et sans morceaux. En effet, votre bébé n’a pas ou peu de dents. Il doit donc apprendre à passer du stade de la succion à celui de la mastication puis de la déglutition. 

Des saveurs locales, des gouts variés  

Un bébé peut commencer à découvrir toutes les familles d’aliments entre 4 et 6 mois, y compris ceux qui peuvent provoquer une allergie notamment les œufs, les arachides, les amandes ou de noisettes, le gluten …) En effet, on sait aujourd’hui que plus les enfants goûtent tôt ces aliments, plus ils développent leur tolérance à ces aliments. Cependant, vous pouvez demander l’avis de votre médecin traitant ou de PMI s’il y a des allergies dans la famille.

Faites goûter les légumes ou les fruits locaux un à un à votre bébé au début, pour qu’il s’habitue au goût. Privilégier les légumes tendres non fibreux comme la carotte, la courgette, la cristophine, le chou de chine, la patate douce, la betterave, les tomates, l’avocat etc…. 

Favorisez les repas sous forme de purée toute lisse après avoir cuits les légumes de préférence à la vapeur pour conserver tous leurs nutriments. Les fruits mixés peuvent également être servis à table à savoir l’abricot pays, la banane, la mangue, la pastèque, le melon, l’ananas. 

Le principe est de faire découvrir à votre bébé la diversification alimentaire de manière saine et solide, qui lui soit agréable, amusante et sans danger.

À chacun son rythme et son appétit

Au début, votre bébé va manger à un rythme de 4 repas par jour : le petit-déjeuner, le déjeuner, le goûter et le dîner. Selon les bébés, ce rythme peut mettre plus ou moins de temps à se mettre en place. C’est généralement vers 6 à 8 mois que le rythme est bien établi. 

Comme l’estomac de votre enfant est petit, il ne prend que quelques cuillères de purée, complétées par son lait maternel ou infantile. Peu à peu, il va manger de plus en plus. Fiez-vous à son appétit en priorité, et observez ses réactions. 

Quelques signaux de rassasiement : il s’endort sur le sein ou le biberon ou ralentit sa tétée ou sa prise de nourriture, tourne la tête quand on lui tend la cuillère, regarde ailleurs, veut quitter sa chaise pour aller jouer.

On vous conseille de commencer la diversification au repas du midi où bébé est bien éveillé. A ce moment de la journée, votre bébé est souvent dans les mains de nos expertes Crech’endo. Nous pourrons donc réagir et l’accompagner en cas d’une potentielle allergie ou d’un trouble digestif (constipation, diarrhée). Lors de la transmission, un bilan détaillé de ce moment sera effectué comme si vous y étiez !

Certains enfants mangent plus ou moins que d’autres. Les consultations de suivi avec le médecin traitant servent à vérifier que le poids et la taille de votre enfant suivent une évolution normale. N’hésitez pas à nous faire part de vos doutes, ensemble nous trouverons des solutions adaptées.

Retenez que nourrir son enfant, c’est bien sûr le faire manger, mais aussi guetter ses réactions, s’adapter, communiquer avec lui, l’accompagner vers l’autonomie… Les repas sont des moments forts dans la relation parents/enfant. Privilégiez donc ces moments pour que la découverte de goûts, de saveurs et de textures soit plus belle ! 

Par USER USER 1

Pour l’amour du Kréyol

Dans une logique de valorisation de l’identité culturelle, Jeudi 28 octobre, nous avons célébré la créolité au sein de nos crèches. Il s’agissait de mettre à l’honneur la langue, les tenues, la gastronomie, la musique, bref toute une culture traditionnelle à transmettre à nos ti manmay. Les équipes et les parents ont mis le paquet. Tenues, décoration, instruments de musique tout était prêt pour que nos tout-petits baignent dans un environnement créole.

An Gran moman lyannaj 

Des jeux ludiques, un éveil musical, la découverte d’instruments traditionnels, des dégustations de spécialités locales et bien d’autres activités ont rythmé cette journée festive. 

Un grand merci aux parents qui ont joué le jeu. Les enfants avaient tous, une touche du patrimoine traditionnel notamment, des carrés ou tenue en madras, des bakouas, des maré tét. Ainsi vêtus, nos ti manmay ont élu leurs roi et reine. Un plaisir pour les yeux de voir ces tout-petits dans une ambiance festive et traditionnelle.

Ti Tak Istwa

Depuis 1983, la journée du 28 Octobre est consacrée à la célébration des cultures et langues créoles. Présente sur tous les continents mais essentiellement dans les océans Indien et Pacifique,  en Amérique du Sud, à la Nouvelle-Orléans aux États-Unis et bien entendu dans la Caraïbe, le Créole a longtemps été banni des foyers dans les années 70 et 80.

A force de militantisme, cette langue maternelle finit par trouver sa place au début des années 2000 dans l’enseignement officiel, avec la mise en place d’un diplôme, le Capès. 

Aux Antilles, dans chaque commune est proposé un programme pour cette journée internationale : lison, dikté, manjé, mizik kréyòl.

« Cette journée a été une véritable fierté. Voir perpétuer notre tradition en partageant des moments de bonheur avec les enfants a été une réussite pour nos équipes. » nous a confié une Directrice. Danser sur nos musiques traditionnelles, s’essayer au tambour, jouer du ti-bwa et déguster de pâtés salés ont été un vrai régal pour tous nos sens. »

La tradition a encore de beaux jours devant elle avec notre Réseau de Crèches en Martinique. On vous laisse apprécier les images de ces moments de joie sur nos réseaux sociaux. 

Rénovation Tannerie
Par USER USER 1

La Tannerie fait peau neuve !

Vous l’avez surement vu : Tannerie s’est refait une beauté. Les travaux de rénovation ont été lancés afin de donner à cette bâtisse de 33 ans un coup de jeune. Peinture, aménagement extérieurs, modifications des cloisons, tout a été repensé pour continuer à assurer la sécurité de nos tout-petits.

Tannerie a pu bénéficier de cette cure de jouvence durant la fermeture du mois d’Aout. Les ouvriers n’ont pas lésiné sur leurs efforts pour respecter les délais et permettre une rentrée en septembre dans des conditions optimales. Peinture, réfection des sols, aménagement extérieurs, les travaux sur cet établissement ont été nombreux.

L’ainée d’une longue série 

Construite à la fin des années 1980, la crèche Tannerie est la 1ère crèche du réseau Crech’endo. Située au cœur du quartier Volga, elle a accueilli et vu grandir depuis son ouverture, pas moins de 317 tout-petits. Avec l’ouverture durant cette année des trois autres établissements du Réseau, les travaux de rénovation étaient nécessaires. La directrice de la crèche, Christelle Nivert a salué le résultat « beau et harmonieux », surtout quand on sait « l’impact de l’environnement dans les premières années de vie des tout-petits ». 

Un bel investissement pour des espaces neufs

Les partenaires tels que la CAF et la Collectivité Territoriale de Martinique ont participé à cet effort financier à hauteur de 80 % du montant des travaux de rénovations. Les derniers coups de pioche sont encore visibles pour une livraison des extérieurs prévue début octobre 2021. 

C’est désormais dans des sections rénovées que les petits, les moyens et les grands pourront être accueillis. Les parents et tout le personnel de Tannerie sont ravis de ces travaux. Tannerie n’a définitivement rien à envier à ses petites sœurs de Fort de France et du Robert

Une petite visite des lieux sans vous déplacer finira de convaincre de l’utilité de ces rénovations et de la beauté des lieux.

Agent de crèche
Par Crech'endo 97

La rentrée de votre Bébé, comment s’y préparer?

Vous avez choisi Crech’endo  pour tous les avantages que ce réseau propose : autonomie, développement social, apprentissages psychomoteurs et 1ère approche de la vie en communautéVous avez fait le meilleur choix !

Après des semaines de fusion avec bébé, vous redoutez la séparation. Vous stressez à l’idée que votre tout-petit ne puisse pas s’adapter à la vie en collectivité, le nouveau rythme, le bruit, les autres enfants. 

Rassurez-vous, d’autres petits bouts sont passés par là et s’en sont très bien sortis. Ils ont profité de tous les bienfaits de la crèche et se sont fait pleins de copains et de chouettes souvenirs. Pour bien vous préparer suivez nos conseils. 

 Les activités en crèche sont multiples et adaptées à l’âge des enfants. Elles visent à favoriser l’éveil, le développement psychomoteur, l’autonomie, la socialisation, l’imagination et la créativité. C’est en cela que la crèche est une excellente préparation à la vie scolaire et un formidable tremplin pour les différents progrès de votre enfant.

 

Conseil n°1 : prévoyez un temps d’adaptation

Le temps d’adaptation progressive d’une semaine est indispensable de se familiariser au nouveau lieu de vie en collectivité. Ce temps est également nécessaire pour permettre aux professionnels et aux autres enfants d’établir des liens et des repères.

Pour la première fois de bébé à la crèche, prenez le temps. Peut-être que quelques jours de congés pour être disponible pendant cette période est une bonne idée. Vous vous rendrez compte assez vite que les éventuels pleurs des premiers jours auront tout à fait disparus au bout de la période d’adaptation.

 

Conseil n°2 : communiquez avec le personnel

Crech’endo  est aussi un lieu d’échanges avec le personnel : directrice, personne référente, éducatrice. Toutes les personnes présentes et actives auprès de votre enfant sont là pour vous aider et vous renseigner. Posez toutes les questions qui vous passent par la tête. N’hésitez pas à leur faire part des détails qui caractérisent les journées de votre enfant.

A Créch’endo nous permettons le « sur-mesure« . Nous nous adaptons au caractère et aux besoins spécifiques de chaque enfant : Petit ou gros dormeur,  Glouton ou fine bouche. Nous consignons tout dans le cahier de transmission : déroulement des journées, activités, heures de sieste, repas pris, voire photos ou petits dessins. Ce cahier deviendra l’élément central de nos échanges et restera un joli souvenir des premières années de bébé.


Conseil n°3 : parlez à votre enfant

Votre enfant comprend tout et perçoit les moindres changements dans son quotidien et dans son organisation. Ce n’est pas le moment de lui cacher des choses ou de faire semblant que tout est sous contrôle.

Vous reprenez le travail ? Dites-lui honnêtement. Si c’est pour avoir un peu de temps pour vous, pas de soucis non plus. Il ne vous en voudra pas à partir du moment où vous êtes en phase avec vos décisions. Expliquez calmement à bébé qu’il va faire sa rentrée dans un nouveau lieu, entouré de nouvelles personnes, qu’il va beaucoup vous manquer.

Lorsque vous déposez votre enfant, ne partez jamais sans lui expliquer que vous reviendrez le chercher le soir et sans lui dire au revoir. Il pourrait ne pas comprendre et s’angoisser de votre disparition soudaine.

 

Conseil n°6 : faites confiance à l’équipe Crech’endo

La directrice, les éducatrices, les puéricultrices et les infirmières de crèche sont diplômées et formées. Ce sont toutes des professionnelles de la petite enfance qui travaillent en cohésion autour de votre enfant pour lui garantir bien-être et sécurité. Votre bébé est entre de bonnes mains !

 

Vous voilà paré(e) pour bien accompagner bébé pour sa première fois à Crech’endo !

Par Crech'endo 97

A la découverte de Morne Calebasse

Après l’ouverture d’une micro-crèche à Atlantis au Robert, Crech’endo Martinique agrandit son réseau d’accueil des tout-petits. Mercredi 12 mai 2021, c’est au tour du quartier Morne Calebasse d’accueillir un nouvel établissement. En présence d’invités de marque, les équipes ont inauguré les lieux.

A propos de cette crèche

Cette crèche va permettre l’accueil régulier de 14 berceaux, 13 dans la section des grands et 13 dans la section des moyens, soit 40
places proposées. Crech’endo Morne Calebasse a permis de recruter 14 nouveaux emplois.

Un espace d’allaitement

L’équipe Crech’endo met tout en œuvre pour que la transition soit la plus naturelle possible .Les parents qui le désirent, peuvent bénéficier d’un espace d’allaitement pour maintenir cette relation si particulière avec bébé et pour que «reprise du travail » ne rime pas systématiquement avec «arrêt de l’allaitement». Papa ou maman, sont les bienvenus pour donner le biberon ou allaiter dans cet espace spécialement aménagé avec un mobilier adapté pour être le plus confortablement possible.

Une salle de psychomotricité

Equipée d’une salle de psychomotricité, Crech’endo Morne Calebasse privilégie le bien-être et l’épanouissement des enfants et leurs
familles. Afin d’accompagner au mieux les parents dans leur rôle éducatif et de répondre aux besoins des enfants, l’équipe qualifiée et professionnelle s’inspire de la pédagogie de « Locsy » et « Montessori ».

 Merci aux présents

L’inauguration s’est déroulée en présence de Monsieur Didier Laguerre, le Maire de ville – capitale, des acteurs économiques du secteur de la petite enfance notamment la CTM et la CAF Martinique. « Une crèche permettant de redynamiser le quartier » ce sont les mots du Maire Didier Laguerre, qui voit en cet établissement multi-accueil une opportunité de faire vivre et d’animer l’un des plus anciens quartier de la capitale. Des mots forts également de Francis Carole, Conseiller Territorial chargé de la petite enfance et très impliqué dans la réalisation de ce projet.

Des prises de parole soulignant l’importance du projet de Crech’endo et sa pertinence quant à la situation démographique de la Martinique. Nos partenaires ont réitéré leur volonté d’accompagner et de permettre le développement du réseau Crech’endo sur le long terme.

Après le coupé de Ruban, nos invités ont pu visiter en intégralité les différentes pièces de ce nouvel établissement. L’occasion de confirmer la qualité des travaux effectuer pour assurer le meilleur accueil possible.

Souhaitons aux tout petits et aux parents qui nous font confiance sérénité et épanouissement.

Par Crech'endo 97

Le réseau s’élargit : une micro-crèche au Robert

Crech’endo Martinique a inauguré mercredi 14 Avril l’ouverture de sa nouvelle crèche au Robert. L’occasion de mettre en lumière les ambitions et  la passion des équipes pour la petite enfance.

De véritables partenaires institutionnels

Les délégations Ozanam, CAF et ville du Robert

Les partenaires de Crech’endo notamment la société Ozanam, la CAF  et la ville du Robert présents pour le lancement, ont témoigné leur implication dans ce projet. L’ouverture de la micro-crèche Atlantis Robert vient augmenter l’offre multi accueil sur le territoire. Cette nouvelle structure a permis le recrutement de deux nouveaux salariés, portant à près de 43 le nombre d’employés du réseau Crech’endo.

Une équipe passionnée

Christelle Cadette, Référente Technique a exprimé son engagement et sa passion pour la petite enfance dans un discours empreint d’émotions et de détermination. Professionnelle depuis plus de 20 ans auprès des enfants, cette jeune femme a accepté le challenge d’être à la tête de cet établissement. « C’est un véritable accomplissement pour moi. Un seul mot d’ordre : le bien-être des enfants et du personnel parce que des collaborateurs épanouis, c’est la garantie d’un environnement saint pour les enfants ! » nous a-t-elle confié.

Un nid douillet tout neuf pour nos enfants

L’équipe Crech’endo Atlantis 

Suite au coupé de ruban, des visites guidées ont permis de  découvrir la micro-crèche. Par petits groupes de 6 – situation sanitaire oblige –  les invités ont pu apercevoir chaque pièce notamment la biberonnerie, la cuisine et l’espace de jeux. Tout a été pensé pour l’accueil et l’épanouissement des tout-petits.

Un relais digital qui a porté ses fruits

Pour pouvoir partager avec un maximum de personnes cette inauguration, un dispositif digital a été mis en place. Au programme : un Facebook live pour suivre l’entièreté des discours et une visite en live de la crèche. Effet garanti ! Les followers ont pu suivre en direct l’évènement et s’immerger durant près de 2 heures dans un monde chaleureux et haut en couleur.

C’est donc au Robert que débute le 2ème chapitre de l’aventure Crech’endo. Le réseau entend poursuivre le maillage en Martinique avec l’ouverture de deux autres établissements dans les semaines à venir. Restez connecté pour l’ouverture très prochaine des crèches de Morne Calebasse et Pointe Simon.